Avoir une idée en tête

Partager sur:

Avatar
Michel Dufour

Dernièrement avec le club photo auquel je suis membre, une activité de portrait fut organisée.  Normalement je n’utilise pas ces photos puisque l’environnement est mis en place par les organisateurs.

J’avais fait des photos de ce sujet (un musicien qui est aussi un luthier de métier).  Ce dernier s’était prêté au jeu de faire le modèle photo à la demande d’un des organisateurs.  Ce que j’ai trouvé intéressant est qu’il avait une contrebasse.  Cela a attiré mon attention immédiatement car il y a quelques années, j’avais un collègue qui cherchait ce genre d’instrument pour son garçon; j’en avais déniché un par pur hasard.  Ces instruments sont plutôt rare à trouver dans l’usager.

Ce fut donc un point de départ de la conversation avec Éric.  C’est exactement le genre de processus « requis » pour la photo de portrait: établir un lien avec la personne photographiée pour la mettre à l’aise.  De cette façon, j’ai eu une bonne facilitée avec lui pour que l’on s’amuser durant la séance.

J’ai fait quelques photos dans cet environnement et vers la fin de l’activité, le tempo s’est un peu calmé.  À un certain moment, j’ai eu une idée de faire un portrait qui pourrait être utiles comme photo de profile de média sociaux.  J’ai retrouvé Éric qui relaxait avec un café.  J’avais en tête une image en lumière naturelle.  J’ai choisi une fenêtre et mesuré ma lumière; ensuite j’ai invité Éric à la séance.  Il s’est prêté au jeu d’essayer quelque chose d’autre que l’environnement studio qui avait été mis en place.

Ce qui est intéressant d’avoir une idée en tête c’est que le déroulement est beaucoup plus fluide car l’image s’est déjà formée dans l’imaginaire; il ne reste plus qu’à l’exécuter avec l’appareil.

Résultat: un photographe content d’avoir donné suite à son idée et un modèle qui a apprécié la séance et la photo finale!

Facebooktwitterinstagram

Laisser un commentaire