0
  • No products in the cart.

  • Pendant ce temps-là

    Share via:

    Avatar
    Michel Dufour

    C’était quelques mois après le début du confinement occasionné par la pandémie.  Cet événement malheureux n’empêche pas qu’il y a de belles choses qui peuvent se produire, à commencer par la vie elle-même.  C’est dans cet optique que j’ai eu la chance de pouvoir capter le déroulement de la vie à son essence même: une maternité dont la naissance allait bientôt se produire.

    C’est encore plus plaisant de savoir qu’il était encore possible de pouvoir faire de la photo malgré le fait que les événements de mariages que je devais photographier ont été remis.  Au moins, cette séance pouvait respecter les règles de la santé public.

    Après s’être entendu sur la journée de la séance, il ne me restait qu’à trouver un endroit propice, assez vaste et surtout où le soleil serait dans une position idéale pour les photos.  J’ai trouvé ce parc faisant parti d’un hôpital dans le secteur de Verdun. De grands arbres s’y trouvaient et certains bâtiments en périphérique.

    Nous avons débuté la séance avec des photos « standards » mais je savais d’emblée que le couple souhaitait des photos avec un masque pour souligner le fait que nous étions en pandémie.  Une fois les premières photos faites, nous avons changé d’endroit dans le parc pour s’installer près d’une table à pic-nic.  Quelques prises à cet endroit et j’ai regardé vers les 2 maisons qui se trouvaient à côté.  Je me suis dit allons y jeter un coup d’œil tout d’un coup qu’il y aurait quelque chose d’intéressant.  Quel bon intuition…

    Il y avait ce garage que je qualifierais d’abandonné compte-tenu de l’état.  Quel lieu idéal pour souligner la pandémie !!!  J’ai adoré cette découverte qui a donné de bons résultats.  Ça me rappelle le bon vieil adage, regarder autour de soi pour découvrir les possibilités…

    Facebooktwitterinstagram

    Laisser un commentaire